Colonne Famitsu de Sakurai Vol 495 : Les gens ont le droit de critiquer. Mais ne perdez pas espoir.

Don't loose faith alt

Note : Ne re-postez pas la traduction complète. Veuillez n’utilisez que les deux premiers paragraphes puis un lien vers cette traduction. Pour plus d’information, lisez ce poste. Cette traduction est faite par et pour des fans, et ne reflète peut-être pas précisément les pensées de Masahiro Sakurai.

Cette colonne a été publiée originalement le 17 Décembre 2015. C’est la colonne qui a été publiée avant Trois nouveaux personnages, aussi diversifiés que possible


Au moment où vous lisez cette colonne, le dernier direct dédié à Smash devrait avoir eu lieu, apportant de nouvelles informations. Mais, au moment où j’écris ces lignes, rien a été annoncé. Allez voir ce direct !

Au même moment, le nouveau Star Wars va sortir, et je l’attends impatiemment. Je suis si excité ! Cependant, George Lucas ne l’a pas réalisé. Il n’en est même pas le producteur. Lucasfilm, et les droits pour les films, ont été rachetés par Disney en 2012. Cette fois, J.J. Abrams est le réalisateur. La raison de cet achat était “pour protéger Star Wars et Lucasfilms.”

En plus de ça, dans une interview dans la version américaine de Vanity Fair, Lucas a apparemment dit “vous voulez faire un film et tout ce que vous faites c’est recevoir des critiques. Ce n’est pas très drôle. Vous ne pouvez pas faire des expériences.”

J’ai personnellement beaucoup aimé Episode I, mas il y a des gens qui ne sont pas d’accord.

C’est un véritable problème… ! C’est une si grand nom, que de le voir quitter cette franchise qui a passionné tant de fans, une personne qui a travaillé sur les premiers films de ses propres mains, c’est vraiment très triste et frustrant. Personnellement, c’est le travail de George Lucas que j’aurais vraiment aimé voir.

Cependant, je comprends ses sentiments. On pourrait même dire que mon corps est rempli de ces sentiments. Faire un projet, et le terminer est un énorme travail, et il y a beaucoup de choses que les fans ne peuvent pas voir. C’est comme si on construisait une maison, mais que les gens ne se concentreraient que sur un seul tableau accrocher au mur d’une pièce, et se fixeraient sur ça, et ne feraient que lister tous les problèmes qu’ils ont avec ce tableau. Ces situations sont très communes.

Pour moi, un exemple familier serait… pour Smash. Cloud est récemment devenu un personnage jouable. Et il y a des gens qui ont fait des critiques sévères, comme “Arrêtez d’ajouter des personnages non-Nintendo !” Ils ignorent complètement le fait que j’ai ajouté beaucoup, beaucoup de personnages Nintendo dans Smash. Ils ignorent également qu’il y a beaucoup de fans qui sont plus qu’heureux de l’arrivé de Cloud. En prenant un peu de recule, je suis celui qui reçoit une infinité de déclarations vraiment triviales.

Cependant, je pense que c’est ok. Différentes personnes vont mettre en valeur différentes choses de manière différente, et ils devraient rester honnête à ce sujet. Par exemple, même moi, en tant que fan, je n’ai pas aimé certaines choses sur Star Wars. Je n’ai honnêtement pas aimé pas le rythme lent de l’Episode VI et comment les Ewoks battent aussi facilement les Stormtroopers de l’Empire. Je pense que les rééditions sont redondantes et superflues. Mais, plus que cela, je suis reconnaissant qu’ils m’aillent montrer ces univers variés, et de m’en avoir fait profiter. Normalement, je n’ai juste pas l’opportunité d’exprimer mon sentiment de gratitude.

Il est particulièrement facile de faire des critiques, et les opinions sont très forts. Quand les gens crient haut et fort, cela invite également une mentalité de masse et à la conformité. Il est très facile pour les opinions négatives de s’amplifier, pendant que les opinions positifs sont enterrées. Les gens ne comprennent pas les circonstances et les conditions de travail derrière le développement, et les créateurs n’ont pas le droit à l’excuse. Il y a même des gens qui se sentent émotionnellement battus et qui abandonnent leur emploi.

Certains joueurs peuvent penser “Si vous ne pouvez pas vivre avec ça, peut-être que vous ne devriez pas être créateur ?” Mais, les créateurs sont aussi des humains. Ce n’est pas qu’on ignore les sentiments des gens qui jouent à notre jeu. Mais les critiques peuvent devenir des diffamations qui sont faites pour être une attaque, et si vous prenez ces coups dès le départ, cela aura un effet sur la productivité.

Depuis le début, j’ai toujours pensé “les gens qui ne s’expriment pas sont importants.” J’ai fait mon premier jeu, Kirby’s Dreamland, un jeu dont on peut dire avait été fait pour les débutants, parce que les débutants ne s’expriment généralement pas. Je pense qu’il est nécessaire de s’intéresser à ces gens, de les comprendre, et de travailler patiemment et de persévérer et de faire mon travail.

Je ne veux pas que les gens qui sont impliqués dans les métiers de “créations” deviennent découragés par la critique. Être capable de procurer du “plaisir” à beaucoup de gens est une bénédiction, après tout.

Il y a même un documentaire appeler The People vs George Lucas. Il est rempli de critiques contre lui, et je ne peux pas être d’accord avec eux.